Revenir au site

PORTRAIT: Marie ROUSSELET, fondatrice du webzine 'Entre'Elles'

Découvrez toute l'actualité sur l'entrepreneuriat féminin !

Rencontre avec Marie ROUSSELET, journaliste et fondatrice du webmagazine Entre’Elles. Un média qui soutient la cause féministe par la mise en avant des femmes entrepreneures. Webzine Entre'Elles et Le Comptoir inaugurent leur partenariat dans le cadre du programme Elles Ensemble ; un programme à destination des femmes entrepreneures du territoire d'Est Ensemble !

Peux-tu nous présenter le webmagazine « Entre’Elles », en quelques mots ?

L’idée d’un média pour l’entrepreneuriat féminin découle de ma propre expérimentation du milieu entrepreneurial et de son écosystème.

J'ai travaillé pendant 2 ans pour une entreprise d’édition Web et Print, entre 2016 et 2018. Ce secteur d’activité propose des contenus éditoriaux adaptés, à la fois à des publications Web et papier. J’étais cheffe de projet éditorial. J’avais pour mission de parler de l’entrepreneuriat aux jeunes, à travers une plateforme riche en contenus web sur le sujet. Dans ce contexte, j’ai rapidement été confrontée au problème de la sous-représentation des femmes dans le milieu entrepreneurial.

Ce constat m’a conduit à réfléchir sur ces femmes qui choisissent d’entreprendre. J’ai réfléchi sur ce que pouvait apporter la médiatisation de ces actrices, encore trop peu nombreuses. Pendant un an et demi, j’ai mené une enquête de terrain, pour savoir l’intérêt que pouvait susciter le projet d’un webmagazine ; les résultats ont été très concluants.

C’est ainsi que, le 8 mars 2019, j’ai officiellement lancé le webzine Entre’Elles ! J’ai d’ailleurs eu le plaisir de constater que notre lectorat était composé de lectrices, mais aussi de 20% de lecteurs.

Pour s’informer avec webzine Entre’Elles, par où commencer sa lecture ?

Notre webmagazine a été pensé pour offrir une navigation très fonctionnelle !

En se rendant sur webzine Entre’Elles, on découvre d’abord la synthèse des actualités les plus récentes. Notre principale mission est de publier, chaque semaine, l’interview d’une femme entrepreneure.

En explorant le menu, on accède aux rubriques du webzine ; un contenu professionnel avec des conseils et des retours d’expérience. Vous êtes entrepreneur·e ? Nous vous offrons toutes les clefs pour faciliter au maximum la création d’entreprise !

Aujourd’hui, sur Internet, on est constamment submergés par un flot incessant d’information – et de désinformation. Notre contenu participe à « dépolluer » la toile, au profit de chacun·e de nos lecteurs·rices.

En tant que fondatrice, pourquoi faire le choix d’un média sur l’entrepreneuriat féminin ? Et non pas, plus généralement, sur la représentation de la femme en milieu professionnel, par exemple ?

Au cours de mon parcours professionnel, j’ai été amenée à travailler autour de cette thématique. L’entrepreneuriat est une activité dans laquelle les femmes sont clairement sous-représentées. J’ai la volonté de creuser cette problématique à travers un média innovant.

Je veux contribuer à faire bouger les lignes du milieu entrepreneurial, notamment le statut de la femme entrepreneure.

Depuis la création de Entre’Elles, quel constat pourrais-tu faire autour de l’entrepreneuriat féminin ? Selon toi, y a-t’il un accroissement du nombre de femmes entrepreneures ?

Je dirais que l’entrepreneuriat féminin a pris de l’ampleur.

C’est un sujet qui se trouve de plus en plus traité dans les médias. Il y a une prise de conscience sur cette absence de femmes entrepreneures, notamment avec la naissance des réseaux féminins.

La création d’une entreprise soulève plus de difficultés lorsqu’on est une femme. Il faut se questionner sur la disparité qui subsiste entre les femmes et les hommes qui entreprennent :

L’entrepreneuriat féminin est-il réellement considéré à sa juste valeur ? Des solutions concrètes sont-elles avancées pour soutenir les femmes entrepreneures ?

Les programmes d’accompagnement dédiés aux femmes entrepreneures – à l’instar du programme Elles Ensemble – te semblent-ils adaptés ? Favorisent-ils l’émergence des projets portés par des femmes ?

Je trouve ces programmes vraiment intéressants. Ils permettent de soutenir les femmes entrepreneures dans le développement de leurs entreprises.

J’apporterais toutefois une précision : je pense qu’il faut construire ces programmes en considérant la femme, avant l’entrepreneure. Je m’explique : les femmes entrepreneures que je fréquente manquent souvent de temps pour s’organiser. Plusieurs facteurs expliquent cette situation : un enfant à charge, le sentiment d’exclusion, le parcours professionnel, …

En ce moment, j’entends beaucoup parler de l’entrepreneuriat « au féminin ». Pour moi, on ne devrait pas parler d'entrepreneuriat « au féminin ». Il existe tout autant de façon d'entreprendre que d'humains sur terre. Ce n'est pas un courant ou un savoir-faire typique et rattaché aux femmes. D'ailleurs nous ne disons pas entrepreneuriat « au masculin » ...

Il faut être plus à l’écoute des problèmes propres à l’entrepreneuriat des femmes. Il faut se renouveler et améliorer les services que nous proposons à ces femmes qui portent les projets de demain !

Au cours de votre expérience de journaliste, y a-t’il une rencontre avec une femme entrepreneure qui t’a particulièrement marquée : son projet, sa personnalité, ses objectifs, son parcours, … ?

A mon sens, chaque femme possède un parcours unique et enrichissant, qui mérite d’être partagé.

Je garde en mémoire l’interview d’une d’entre elles en particulier, dans les débuts du webzine Entre’Elles. Une femme dyslexique – un handicap pour écrire au quotidien – qui travaillait sur une entreprise d’aide à domicile. Elle m’avait expliqué les efforts qu’elle mettait dans la réalisation de son projet, malgré son décrochage scolaire.

J’ai récemment pris de ses nouvelles, et j’ai eu le plaisir d’apprendre qu’elle avait reçu plusieurs nominations pour son travail !

Un dernier message à faire passer aux lecteurs du Comptoir ?

J’encourage chaque femme qui souhaite entreprendre, créer et construire, à franchir le cap ; c’est une expérience unique. Quand on se heurte à des difficultés, on arrive toujours à rebondir.

Je me suis lancée dans cette aventure et je n’ai aucun regret !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK